Douar.net Index du Forum Menu Site Douar : Accueil :: Forum :: Annuaire :: Euro-Algerie News Blog :: Article :: Gallery :: Aide

Douar.net
"De la discussion jaillit la lumière"
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La"femme moderne"

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Douar.net Index du Forum -> Thèmes
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
hadia
Moderateur


Inscrit le: 13 Fév 2005
Messages: 124

MessagePosté le: Lun 10 Mar, 2008 10:49    Sujet du message: La"femme moderne" Répondre en citant

Si on devait qualifier la femme moderne, sans doute la qualifierait-on de " femme active ". Être titulaire d’un diplôme universitaire n’est pas une condition sine qua non pour accéder à ce titre. Ce modèle s’applique à toute femme qui exerce une activité professionnelle à l’extérieur, l’ancien modèle étant celui de la femme au foyer.

Aujourd’hui, qu’est-ce qui en est de la femme active dans notre société ? C’est autour de cette question précise que je veux émettre quelques réflexions personnelles.

Depuis plusieurs années, on note de plus en plus la présence de la femme dans presque tous les domaines de la vie professionnelle, étant célibataire, mariée ou mère de famille. Elle est présente dans tous les secteurs quasiment, et combat sur tous les fronts. Et là je m’arrête pour rentrer dans le vif du sujet.

Un dicton proclame qu’on ne peut pas être au four et au moulin, or la femme d’aujourd’hui est partagée, de par toutes les responsabilités qu’elle se trouve obligée d’assumer, entre le four et le moulin ! Le plein temps qu’elle doit assurer dans son travail ne la dispensant point de toutes les tâches ménagères qu’elle doit assumer.

Et lorsqu’elle est maman, elle doit assurer le suivi scolaire de ses enfants ; en les aidant à faire leurs devoirs, à préparer leurs examens, à rédiger leurs exposés... Pour beaucoup de femmes, déposer son ou ses enfants chez la nourrice et les récupérer le soir, faire le marché, aller voir la maîtresse d’école, emmener son enfant malade chez le médecin rentre dans ses prérogatives.

Dans ce rythme de vie vertigineux, rien ne lui est simplifié ou pour beaucoup du moins, elles ne bénéficient pas de toutes les commodités nécessaires pour sa cuisine et son foyer, et d’un véhicule pour ses déplacements à l’extérieur.

Et si on en vient au rôle de l’homme, il n’y a rien à en dire de plus que ces horaires qu’exige de lui la nature de son travail, il rentre ensuite chez lui se détendre face à la télévision ou avec un journal à la main, pendant que sa femme, dans sa cuisine, s’affaire à préparer le dîner ! De cette réalité, beaucoup de femmes se plaignent de ce que leurs maris ne les aident pas à la maison, pas même pour les devoirs des enfants. Beaucoup d’entre elles se chargent aussi du couffin parce que l’homme a démissionné de cette tâche rude !

Conclusion faite, -je ne parlerai pas de quelques rares exceptions-, l’homme algérien a la même attitude et le même comportement qu’avaient son père et son grand-père par ces temps où la femme était au foyer ! Sa mentalité à l’égard de la femme qui occupe un rôle nouveau et un mode de vie différent n’a pas changé d’un pouce. Très peu ont fourni l’effort de s’adapter avec cette nouvelle variante, alors que son choix, au départ, a été sur la femme qui travaille, conditions de vie obligent !

Je ne nie pas, -et cela est un autre volet de la question-, que la cherté de la vie s’est imposée de tout son poids sur notre quotidien, aujourd’hui plus qu’hier cependant, il y a des priorités à considérer et à établir par rapport aux lourdes conséquences que pourrait engendrer un tel rythme de vie, d’abord sur la santé de la femme, physique et morale et partant, celle de son foyer et de ses enfants.

Il ne m’est pas permis, certes, de recommander à la femme de redevenir la femme d’intérieur qu’elle était jadis, mais il est impératif qu’elle considère, elle et son mari, ce qui serait le mieux pour le bien-être de leurs enfants. Car s’ils se mettent tous les deux à œuvrer pour le confort matériel de leurs enfants, il est certain qu’ils passeront outre certains besoins psychiques et sentimentaux qui, autant que la nourriture, sont capitales pour le développement mental de l’enfant.

Depuis que le monde est monde, jamais le rôle de porter un enfant et de l’allaiter n’a été celui de l’homme ! Alors pourquoi la femme doit-elle assumer le rôle de l’homme, celui de gagner de l’argent. Je le dis avec aise car pour la majorité des femmes, travailler n’est pas un besoin personnel, celui de s’affirmer et de s’épanouir, mais beaucoup plus un besoin financier ; le salaire des maris étant souvent insuffisant.

Mon souci pour les conséquences d’un tel mode de vie sur les enfants dans notre société est grand. Je répète néanmoins que je ne suis pas en train d’appeler la femme à retourner à ses fourneaux pour la simple raison que la femme a acquis un niveau intellectuel qui lui fait dépasser cette image banale de la femme au foyer. Elle sait qu’on n’entretient pas un foyer en veillant seulement à sa propreté, en préparant de bons plats chauds et en souriant au mari lorsqu’il rentre le soir. C’est tout un état d’âme qui se traduit, par l’ambiance chaleureuse et sereine qu’elle établit à l’intérieur de sa maison.

Ce que je propose, par contre, c’est une remise en cause du travail de la femme qui lui, ne doit en rien ressembler à celui de l’homme en raison des rôles différents assumés par chacun. Il faut donc pour cela, accorder à la femme des horaires moins contraignants. La femme, parce qu’elle ne peut pas être au four et au moulin, doit bénéficier d’un travail où elle fait moins d’heures que l’homme, avec un salaire en conséquence.

Sa présence dans son foyer et sa disponibilité pour des enfants en bas âge sont irréversibles. Nul ne peut remplacer la maman. Et dans cette volonté d’assurer à l’enfant une bonne nourriture, de beaux habits, et les jeux électroniques les plus récents, les parents risque de passer à côté de certains besoins de l’enfant plus nécessaires à son équilibre ; à savoir le sentiment de sécurité, de sérénité et de stabilité dont il a besoin pour bien grandir ; le rythme frénétique mené par le papa et la maman et tout le stress engendré par un tel quotidien n’est pas pour l’y aider !

Si la maman devait confier son enfant, bébé à la nounou, scolarisé à la maîtresse d’école, malade au médecin, perturbé au psychologue ; que lui reste-t-il de sa relation avec son enfant ! Une maman intelligente sait qu’il faut parler à l’enfant et l’écouter, qu’il faut chercher à le comprendre car il a sa personnalité propre, qu’il faut l’orienter, le motiver, l’encourager, l’aimer. Et tout cela se fait à longueur des jours et des nuits, par une présence quotidienne et instantanée.


Dernière édition par hadia le Sam 12 Avr, 2008 09:35; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
donquichote
Moderateur


Inscrit le: 13 Fév 2005
Messages: 1153
Localisation: Alger

MessagePosté le: Lun 10 Mar, 2008 11:20    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour hadia!

On voit bien la la frustration des femmes Laughing

Non trêve de plaisanteries!

Je suis d'accord sur le fait qu'il faille adapter le rythme de travail aux femmes, c'est quelque chose de difficile à organiser mais pas impossible, mais cela doit être aussi une démarche globale et non seulement à l'échelle de l'entreprise, car les contraintes économiques que vie l'entreprise ne lui permettra pas de faire sans un cadre règlementaire qui s'applique à toute la société!

Le travail à mi temps n'est pas très valorisé en Algérie, mais si le développement d'Internet continue il sera possible de passer au télétravail, quoique imparfaite comme solution mais qui peut donner de bon résultats dans certains cas.
_________________
"Pas de développement sans liberté et pas de liberté sans démocratie"
Conception site web Algerie
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
scorpion
Gourou


Inscrit le: 30 Aoû 2005
Messages: 870

MessagePosté le: Mer 12 Mar, 2008 09:53    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour
j'ai pas lu tout le discours de hadia mais j'ai déja 2 points à commenter :
1- pour moi une femme moderne n'est aps obligé d'avoir un diplôme ni de travailler, le modernisme doit s'imprégner dans son esprit, elle peut être femme au foyer tout en sachant comment faire les démarches administratifs, communiquer avec le reste du monde en étant à la maison, car ce ne sont pas les moyens qui manquent
donc je dirais que c'est plutôt une démarche personnelle qui démarre d'une volonté d'apprendre, de communiquer et d'assumer!

2- je ne suis pas d'accord pour dire qu'une femme peut être bonne au boulot et à la maison, car la plupart qui travaillent ne se débrouillent pas à la maison, et ne font que bacler les choses, et tu peux voir les résultats sur eux-même et surtout sur l'éducation de leurs enfants!
j'ai vu pas mal de femme à l'apparence chic et bien maquillée, et quand elle te parle elle ignore tout de ce qu'elle doit faire pour son mari, sa maison, ses enfants! Déja faut qu'elle soit propre! Et ça a aussi une répercutions sur sa relation avec son mari, car même s'il accepte de la laisser travailler à cause des difficultés de la vie, ça ne veut pas dire qu'il est content de son devoir au foyer!
et ça reste un choix que le couple doit assumer !


quant à donquichote, tu parles de télétravail : penses-tu qu'elle sera plus capable à travailler à la maison avec un mari au dos et des enfants autour d'elles ? s'il n y pas la belle maman !
_________________
" Si un homme possède un secret, il y a au moins un Scorpion qui le connait...."
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
donquichote
Moderateur


Inscrit le: 13 Fév 2005
Messages: 1153
Localisation: Alger

MessagePosté le: Mer 12 Mar, 2008 15:52    Sujet du message: Répondre en citant

Salut Scorpion

Je pense plutot à celles qui ont les enfants scolarisés! pour les autres c'est vrais que belle maman ou maman sont une aides très appréciables (je parle d'expérience Rolling Eyes )
_________________
"Pas de développement sans liberté et pas de liberté sans démocratie"
Conception site web Algerie
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Finicia
Gourou


Inscrit le: 14 Aoû 2006
Messages: 435

MessagePosté le: Dim 06 Avr, 2008 12:52    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'aime pas beaucoup ce genre de débat, étant passée par là, il y a fort longtemps...

... mais ...

... si Hadia a raison sur tous les plans, j'aurai préféré qu'elle mise la problématique non pas sur la modernité, mais sur le statut familial, professionnel et politique de la femme...

... que la raison devant pousser un homme à aider son épouse, ne soit pas "les enfants" mais, tout simplement, qu'il n'est pas normal que les travaux domestiques soient le privilège de la femme et pas de l'homme : les devoirs entre époux, c'est aussi cela ; veiller l'un sur l'autre, dans la maladie comme dans la santé, dans la jeunesse comme dans la vieillesse, dans les soucis comme dans les joies, et ainsi de suite.

.. rien n'indique dès la naissance, une prédisposition "naturelle" de la femme à cuisiner, à laver, à entretenir la maison ... ce sont les étapes historiques, économiques, sociales et politiques qui l'ont confinées à mesure du temps dans ce cadre.

Il n'est pas normal, aujourd'hui, que de surcroît, outre son travail à l'extérieur, la femme se voit réservés les travaux de la maison pour elle seulement.

Nous en venons même à regretter le temps où le père, le mari, prenaient en charge toutes les tâches de l'extérieur : le marché, payer le loyer, l'électricité, faire venir le plombier ou le peintre, s'occuper des démarches mortuaires lors d'un décès, s'occuper des papiers administratifs en mairie, préfecture, etc.

Aujourd'hui, même cela, les voici qu'ils ne s'y attèlent plus !

La modernité, elle, intervient dans tous les secteurs de la vie sociale et économique algérienne ; tout au plus introduit-elle l'automatisation des tâches ménagères : cuisinière, machine à laver, robots, etc. ; ou inclut-elle pour la femme, les études et son incursion dans le secteur professionnel, etc.

Je les ai vu, nos jeunes gens : enfants gâtés de leurs mamans mais, aussi, enfants choyés de la société, oui, oui, même lorsqu'ils sont pauvres ! Je les ai vu ne pas "se débrouiller" (messieurs du forum, ne parlez pas des cas exceptionnels, cela ne suffit pas pour une étude "sociologique" de la société algérienne) en France, comptant sur les femmes comme les tantes, les cousines, les copines pour les aider ou, même, pour se marier avec elles afin de s'installer en France !

Je suis très très dure avec les hommes algériens, je m'en rends compte mais, hélas ! à mon âge, je ne puis plus me permettre d'être généreuse ou de bonne composition ... l'homme algérien doit apprendre à prendre en charge tous les problèmes d'une cellule familiale, aux côtés de l'épouse ou de la mère, ou même de la soeur ...

... et que trop souvent ce sont des mots qui tombent dans les oreilles de sourds ... parce que femmes et hommes sont fautifs de leur situation actuelle : que ce soit pour la problématique soulevée par Hadia ou que ce soit pour l'ensemble des problèmes qui minent la société algérienne.

Je ne suis même pas convaincue par mes propres idées, parce que je l'ai dit en début de ce message, je ne m'intéresse plus à ce genre de débat ... la révolution des moeurs (plutôt la modernité dans son sens civilisationnel propre) s'est arrêtée aux portes de : télévision, portable, satellites, hamburgers, voiture, villa, voyages, autoroutes, cinéma ... bref, tout ce qui est superficiel...

Sans rancune ! Laughing
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hadia
Moderateur


Inscrit le: 13 Fév 2005
Messages: 124

MessagePosté le: Sam 12 Avr, 2008 10:56    Sujet du message: Répondre en citant

Finicia a écrit:
.. rien n'indique dès la naissance, une prédisposition "naturelle" de la femme à cuisiner, à laver, à entretenir la maison ... ce sont les étapes historiques, économiques, sociales et politiques qui l'ont confinées à mesure du temps dans ce cadre. Laughing


tout à fait d'accord avec toi Finicia. Il n'est, en effet, nul part indiqué qu'elles doivent lui être attribuées !

J'ai toujours jugé avilissant, quant à moi, de réduire le rôle de la femme à ces tâches ingrates. Et cela me consterne de voir qu'il existe encore aujourd'hui des hommes qui exigent dans leur future épouse qu'elle sache cuisiner et faire le ménage; ceci étant un critère de base chez la plupart d'entre eux !

Cuisiner n'a rien de sorcier, ni toutes ces tâches ménagères répétitives ! et il est temps pour nous de dépasser ce regard banal et superficiel qu'on porte sur la femme. Mais il faut, pour cela, faire un saut sur notre retard psychosocial accumulé depuis nos ancêtres jusqu'à ce jour..
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
romaoulda
Habitué


Inscrit le: 13 Avr 2008
Messages: 20

MessagePosté le: Ven 25 Avr, 2008 19:34    Sujet du message: oui ET non Répondre en citant

Salut à toi Hadia
Moderne dans une société malade
Moderne dans quelle direction
Moderne pour sa capacité
Moderne sa brillance
Moderne sans modeme
La femme algérienne sans réspect
Elle restera chez soi c'est mieux
On est un peuple malade d'une maladie non seulement incurable mais aussi contagieuse.
Car la femme algérienne la VRAIE est sabotée par sa soeur elle même.
Je suis désolé mais c'est une pure vérité.
Acceptes toutes mes sincères salutations et à très bientôt. Idea
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
sonia



Inscrit le: 26 Déc 2010
Messages: 1

MessagePosté le: Dim 26 Déc, 2010 20:28    Sujet du message: femme moderne Répondre en citant

salut hadia
rien a dire tu as analysé parfaitement la situation , je voudrais juste rajouter à tes dires que en plus du besoins matériels, le travail pour la femme est une sécurité en cas de divorce ou le decés du mari, car malheureusement le code de la famille ne protège pas la femme du divorce abusif, surtout si les enfants sont majeurs et ainsi après 30 ans de mariage, la femme qui n'a pas d'enfants mineurs se retrouve sans logement, et juste quelques sous comme dédomagements
merci
_________________
sonia Smile
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail MSN Messenger
donquichote
Moderateur


Inscrit le: 13 Fév 2005
Messages: 1153
Localisation: Alger

MessagePosté le: Dim 26 Déc, 2010 21:15    Sujet du message: Répondre en citant

Salut Sonia

Effectivement pour la femme, le travail est le passeport pour la liberté, car que ce soit un mari ou un père, la femme reste une éternelle mineure qui doit toujours être sous l'autorité de quelqu'un et seul le travail peut lui donner l'autonomie de décider de sa vie.
_________________
"Pas de développement sans liberté et pas de liberté sans démocratie"
Conception site web Algerie
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
jasmine11



Inscrit le: 11 Fév 2013
Messages: 1

MessagePosté le: Lun 11 Fév, 2013 13:17    Sujet du message: Répondre en citant

There are many good information and details so I hope you will read care fully and take more information by take a look here.
_________________
jasmine
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Douar.net Index du Forum -> Thèmes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com Conception site web Algerie Auto entrepreneur Bureau Architecture Algerie