Douar.net Index du Forum Menu Site Douar : Accueil :: Forum :: Annuaire :: Euro-Algerie News Blog :: Article :: Gallery :: Aide

Douar.net
"De la discussion jaillit la lumière"
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Journé mondiale du livre

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Douar.net Index du Forum -> Thèmes
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
hadia
Moderateur


Inscrit le: 13 Fév 2005
Messages: 124

MessagePosté le: Dim 23 Avr, 2006 14:59    Sujet du message: Journé mondiale du livre Répondre en citant

Aujourd’hui, est célébrée la 11e Journée mondiale du livre et du droit d’auteur dans les pays du monde et plus particulièrement à Turin désignée par l’UNESCO “capitale mondiale du livre” pour l’année 2006-2007, “en reconnaissance de sa mobilisation exceptionnelle, avec l’ensemble des acteurs sociaux et professionnels, en faveur du livre et de la lecture.”.
Des événements multiples y sont donc organisés. Téâtres, salons, cafés historiques et spectacles gratuits seront animés dans les rues et les places publiques…
Le Directeur général de l’UNESCO dit dans son message publié en cette occasion, sur le site “Culture” de l’organisation : “Depuis 1996, le 23 avril, la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur associe plusieurs millions de personnes, dans plus d’une centaine de pays du Sud et du Nord, à la célébration solennelle des multiples rôles du livre dans la vie des sociétés humaines. Elle les convie également à une réflexion sur la place du droit d’auteur qui lui est associé.
Cette année, la onzième édition de cet événement constitue une nouvelle occasion pour les décideurs politiques, les opérateurs économiques et les acteurs de la société civile d’honorer, de mille et une façons, cet outil unique d’expression, d’éducation et de communication qu’est le livre (...)”.
Pour votre information, l’idée de cette journée vient d’une tradition établie en Catalogne en Espagne; celle d’offrir une rose à tout acheteur d’un livre.
Nous profitons de cette occasion charmante pour proposer le thème suivant : Quelle place occupe le livre dans votre vie? Figure-t-il parmi vos passions? Et avant cela, lisez-vous? Combien de livres par an? Un? Deux? ou une bonne dizaine?
Savez- vous qu’en cherchant dans les points que peuvent avoir en commun les grands hommes qui ont marqué par leur gérie et leurs oeuvres l’histoire de l’humanité, on a trouvé que c’était des hommes qui lisaient beaucoup?! Eh oui.
Les livres contiennent la sagesse, ils sont les protecteurs du savoir et de la science et ils élèvent l’esprit et agrandissent l’âme.
En ce qui me concerne, le livre est mon objet d’amour et à chaque fois qu’une occasion se présentait dans ma vie, je profitais pour faire publiquement, comme je le fais maintenant, ma déclaration d’amour !Mon attachement à cet objet si cher pour mon coeur est si grand, si intense que la vie ne signifierait plus rien pour moi s’il cessait d’exister. Il m’a accompagné partout : dans mes exposés (j’ai présenté à l’université un exposé sur l’histoire de l’écriture et du livre), pour mon mémoire de fin d’études universitaires j’ai choisi un thème autour du “rôle de la presse écrite dans la promotion du livre en Algérie” et pour l’obtention de mon dipôme en infographie, encore une fois j’ai choisi de présenter une forme de mise en page d’un livre illustré dont je suis moi-même l’auteure. Mes rêves aujourd’hui et mes ambitions, les sujets de mes recherches et de mes prochains livres gravitent tous autour du livre. C’est mon hommage à moi que je porte au livre, au verbe, à la lecture et à l’écriture qui sont mes plus grandes passions.
A votre tour. Quel est donc votre attachement au livre?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sabina
Gourou


Inscrit le: 02 Jan 2006
Messages: 304

MessagePosté le: Lun 24 Avr, 2006 22:49    Sujet du message: Répondre en citant

Le livre comme on le connait est en fait très récent, autrefois ce n'était pas donné à tout le monde de lire encore moins de posséder un livre, et pendant très longtemps la tradition orale prévalait, finalement le livre est d'avantage là pour faire office de mémoire d'abord envers un groupe puis envers l'individu, la forme qu'on connait du livre, je raconte ma vie je dis mes impression démarre de cela : le mémoire.
Ce qui fait les grands hommes c'est que l'on se souvienne d'eux et qu'ils nous transmettent ce qui leur semble honorable. (il ya des histoires cachées).
Aujourd'hui on est à l'heure de la surproduction, on créé beaucoup, on produit beaucoup, et on écrit beaucoup, c'est fou comme le livre a été dévalué en si peu de temps notamment avec l'apparition du livre de poche.
C'est peut être pas plus mal, en tous les cas je ne peux pas dire que je porte un amour envers le livre au contraire même j'ai vu beaucoup de vanité à ceux qui collectionnent des mètres de rangées de livres comme si les livres étaient leur cerveau en vitrine. En fait pour moi le livre n'est qu'un simple outil de travail la plupart du temps, je lis en moyenne deux livres par semaine car je suis en histoire, et la lecture est nécessaire, c'est parfois agréable parfois c'est de la pure besogne.
Voilà. !
_________________
Aurea mediocritas. Horace
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
sabina
Gourou


Inscrit le: 02 Jan 2006
Messages: 304

MessagePosté le: Lun 24 Avr, 2006 23:16    Sujet du message: Répondre en citant

Maintenant un sujet qui m'intéresse d'avantage c'est la lecture.
La façon de lire dans quel lieux et les habitudes culturelles.
J'avais noté quelques impressions sur la façon de lire, autrefois pour les plus riches de la société, il était d'usage d'avoir chez soi une bibliothèque souvent proche du cabinet de travail, c'est à la fois un ornement, un signe de richesse mais surtout un signe de pouvoir car on démontre ainsi que l'on maitrise le verbe (théoriquement). Posséder une bibliothèque est en soit un signe de distinction sociale. C'est une marque de civilisation.
Le lieux de lecture est souvent un lieu intime une pièce à part de la demeure, un lieu très privé, on entre pas dans la bibliothèque comme on entre dans le petit salon. On ne reçoit pas les mêmes personne et surtout pas dans les mêmes moments, montrer à un intime ce que l'on lit est en soit une ouverture de soi sur l'autre presque une confidence. Les livres, les sujets traités montrent souvent la personnalité de ceux qui les lisent.
La lecture est souvent aussi une invitation à un partage intime, autrefois on lisait à haute voix les ouvrages devant une assemblée privée c'est à dire la famille bien souvent ou des amis. Les lectures religieuses pouvaient être aussi faites de cette façon ou bien murmurer car on voulait interioriser la spiritualité ou la pratique de la dévotion. C'est d'ailleurs avec les livres religieux que sont apparus les petits livres de poche, des livres religieux peuvent être amener dans les voyages etc et sont plus facilement maléable, on le lit à ses heures perdues pourrait on dire.
Aussi il était d'usage quand la lecture se voulait plus serieuse, de prendre des notes et mettre des impressions, c'est un travail nécessaire pour tout homme lettré et la noblesse en tans que rang se tenait aussi par les lettres. On correspond on échange des avis entre amis sur tel ou tel ouvrage ou tel ou tel auteur antique moderne ou autre. Le loisir ne doit pas être une dépravation de l'esprit au contraire on doit cultiver en temps libre son esprit et à cette occasion on rédigeait soit même des petits traités, des mémoires à transmettre par la descendance. N'oublions pas que l'écrit c'est d'abord la volonté de transmettre à travers le temps.
_________________
Aurea mediocritas. Horace
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
sabina
Gourou


Inscrit le: 02 Jan 2006
Messages: 304

MessagePosté le: Ven 28 Avr, 2006 13:58    Sujet du message: Répondre en citant

compter raconter écrire lire compter...

l'écrit a été au tout début il semble un outil dans le but de rendre compte d'un pouvoir lié à la possession de bien, la première forme d'écriture que l'on connait est en mésopotamie, or c'est dans le but de comptabiliser les bien, les impots que l'on a utilisé l'écrit. Rendre compte de sa richesse au bénéfice du pouvoir, c'est le premier lien que l'on met à l'écrit pour moi.
Le reste était évidemment transmis par l'oral, épopée, mythe, histoire des ancetres de son peuple...
Mais quand est ce que l'écrit est devenu science sacrée ? Le pouvoir d'écrire et de transmettre...
_________________
Aurea mediocritas. Horace
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
sabina
Gourou


Inscrit le: 02 Jan 2006
Messages: 304

MessagePosté le: Sam 29 Avr, 2006 18:08    Sujet du message: Répondre en citant

Premières archives qui nous ait parvenu concernant la vie de cité c'est notamment le dénombrement des feux à l'époque médiéval afin de répartir l'impot et connaitre les biens du royaume et de la cité, les archives dans les cités médiévales sont les plus importantes en Italie.
Bien sur on n'y trouve pas que des comptes rendu sur les biens effectifes des citoyens, mais l'intéret premier est économique.
N'oubliez pas que la richesse d'un royaumes ou d'une cité se relatait suivant le nombre d'habitant. C'était un critère de richesse et de pouvoir, plus on est nombreux mieux on défend le royaume ou la cité, et plus on a d'argent c'était la logique de l'époque. Répertorier les bien de la communauté c'est transmettre aux générations suivantes la place de la communauté dans des entités plus grandes et surtout pour les générations suivantes c'est de faire mieux ou de conserver les bien qu'ont transmis les anciens.
_________________
Aurea mediocritas. Horace
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
sabina
Gourou


Inscrit le: 02 Jan 2006
Messages: 304

MessagePosté le: Dim 30 Avr, 2006 02:06    Sujet du message: Répondre en citant

bon ben mon message a été effacé encore une fois parceque je ne m'étais pas connecté sous mon pseudo. C'est très chiant cette affaire !
Le message était long et je ne pense pas que je vais le retaper. Au grand plaisir de certain peut etre.

Le message c'était écrit lecture et sacré. J'ai établi une connexion aussi avec ce que j'ai dis précedemment sur le pouvoir et la richesse.

Les pratiques de la lecture dans le domaine du sacré et les fonctions de l'écrit dans le domaine du sacré.
A vos immaginations.

PS : Enfin si on me lit Laughing

Puisque je ne sais toujours pas insérer une image voici des liens

ça c'est le cabinet de travail d'Erasme étrange ressemblance avec deux oeuvres de Vermeer sur le Géographe et sur l'Astrologue. Je me demande si on ne sait pas servi de ces deux oeuvres pour reconstituer le bureau d'Erasme, on dirait comme ça aujourd'hui .



vermeer :

http://perso.wanadoo.fr/yann.franqueville/vermeer.htm

ici vous trouverez une bibliothèque du type anglais dans les grandes demeures aristo :

http://www.chateau-balleroy.com/fr/chateau.htm

voilà ça suffira.
_________________
Aurea mediocritas. Horace
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
donquichote
Moderateur


Inscrit le: 13 Fév 2005
Messages: 1153
Localisation: Alger

MessagePosté le: Dim 30 Avr, 2006 09:02    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Puisque je ne sais toujours pas insérer une image voici des liens


Ben tu as reussi a insérer des images!

et ne t'inquiéte pas on te lis avec assiduité Wink
_________________
"Pas de développement sans liberté et pas de liberté sans démocratie"
Conception site web Algerie
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
scorpion
Gourou


Inscrit le: 30 Aoû 2005
Messages: 870

MessagePosté le: Dim 30 Avr, 2006 11:27    Sujet du message: Répondre en citant

ben non! c'est moi qui a inséré les images d'après les liens qu'à posté Sabina!
t'as oublié que je suis un modérateur???? Crying or Very sad
_________________
" Si un homme possède un secret, il y a au moins un Scorpion qui le connait...."
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
donquichote
Moderateur


Inscrit le: 13 Fév 2005
Messages: 1153
Localisation: Alger

MessagePosté le: Dim 30 Avr, 2006 12:49    Sujet du message: Répondre en citant

scorpion a écrit:
ben non! c'est moi qui a inséré les images d'après les liens qu'à posté Sabina!
t'as oublié que je suis un modérateur???? Crying or Very sad


Ben tant mieux!

@Sabina: regarde ton post avec les images , fait edit et tu verras comment scorpion a procédé, et tu sauras! Wink
_________________
"Pas de développement sans liberté et pas de liberté sans démocratie"
Conception site web Algerie
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sabina
Gourou


Inscrit le: 02 Jan 2006
Messages: 304

MessagePosté le: Dim 30 Avr, 2006 22:02    Sujet du message: Répondre en citant

non ya pas éditer pour les participants, ya un moment il y avait l'option mais ça a été retiré.
_________________
Aurea mediocritas. Horace
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
massy
Fan


Inscrit le: 22 Mai 2007
Messages: 96
Localisation: constantine

MessagePosté le: Ven 25 Mai, 2007 19:02    Sujet du message: Répondre en citant

ke livre est à la fois un savoir et une intrusion dans la vie de celui qui l'a écrit , c'est délicat en premier lieu ,ce n'est pas non plu facile de constituer une bibliothèque consistante et qualitative, le dicton dit: dis-moi ce que tu lis, je te dirais ce que tu es ......... maintenant, on lit ce qu'on trouve car ici en algérie on n'a pas pas beaucoup le choix!!!!!!!!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hadia
Moderateur


Inscrit le: 13 Fév 2005
Messages: 124

MessagePosté le: Sam 26 Mai, 2007 11:57    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,
Pourquoi tu parles d'intrusion lorsque celui-ci (l'auteur du livre) t'invite lui-même à entrer dans son monde?! C'est une invitation plus généreuse et plus ouverte que ne peut l'être aucune autre, car ton hôte souhaite avoir le plus grand nombre d'invités qui sont tous les bienvenus et il n'en est que plus ravi!

Quant à la dificulté de trouver un titre chez nous, eh bien il faut chercher, moi par exemple je suis depuis quelques mois à la recherche des livres de Malek Bennabi et j'ai dû faire toutes les librairies d'Alger-centre pour trouver quelques titres en Français. quant aux titres en arabe, et qui sont édités exclusivement par DAR EL FIKR, j'ai dû contacter les représentants de cette maison d'édition syrienne pour m'indiquer l'endroit où je pourrais trouver un point de vente leur appartenant car ces livres, hélas, ne sont pas disponibles en librairie.

Le livre chez nous, je te l'accorde, n'est pas un objet facilement accessible et cela manque terriblement de diversité dans nos librairies. Mais quand on aime quelque chose, il faut savoir être patient et persévérant pour l'obtenir. Et Le Livre mérite bien cela !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
massy
Fan


Inscrit le: 22 Mai 2007
Messages: 96
Localisation: constantine

MessagePosté le: Sam 26 Mai, 2007 19:30    Sujet du message: Répondre en citant

salam
cette intrusion est bien sur voulue ce qui revient à l'appeler une invitation de la part de l'auteur , quant à Malek Bennabi, j'avais un exposé à faire sur son livre "le témoin d'un siècle" et j'ai dû courir partout , il n'y est pas, j'ai fait appel à de vieux constantinois qui l'ont dans leur trésor de bibliothèques , j'adore ses écrits surtout ses souvenirs à constantine
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hadia
Moderateur


Inscrit le: 13 Fév 2005
Messages: 124

MessagePosté le: Dim 27 Mai, 2007 14:27    Sujet du message: Répondre en citant

Salut massy,

J'ai oublié de te souhaiter la bienvenue sur le douar, voilà que c'est fait.

Je suis contente de savoir que tu connais notre éminent penseur Malek Bennabi. Le livre que tu évoques dans ton message existe dans les librairies, les trois tomes rassemblés en un. Je ne l'ai pas encore lu mais j'ai eu l'occasion de lire un extrait et j'ai été extrêmement émue par le syle narratif de l'auteur ainsi que sa profondeur d'âme; c'est un réel plaisir que de le lire.
Quant à la version arabe de ce même titre, elle a été aussi éditée par Dar El Fikr et existe à Alger. Tu dis avoir réalisé un exposé sur ce livre, je trouve cela très intéressant et je voudrais bien en savoir quelque chose, si tu le veux bien sûr. Je t'embrasse.

A bientôt
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
massy
Fan


Inscrit le: 22 Mai 2007
Messages: 96
Localisation: constantine

MessagePosté le: Dim 27 Mai, 2007 15:00    Sujet du message: Répondre en citant

salut hadia, contente de te lire et c'est un réel plaisir, merci pour ton message de bienvenue
concernant l'exposé sur le livre de notre écrivain Malek Bennabi, j'ai relatéses souvenirs à constantine où il a grandi,son école , son départ à tebessa avec ses parents et son retour à constantine pour la medersa , sa comparaison des deux villes, il disait "...Tébessa par le caractère un peu fruste de sa vie m'avait donné uns sorte d'orgueil à l'égard d'une forme de vie plus raffinée" . Il décrivait la vie constantinoise , la vie des pieds-noirs, les rituels , les costumes, les lieux, l'endroit où vivait Benbadis........ quelque chose avait retenu mon attention à l'époque: il avait changé d'habit pour venir étudier à la médersa et son ami de tebessa, cafetier de son état lui dit: "...A la médersa où on vous apprend le 3ilm, on vous laisse porter ce vêtement de kafer? Il ne pouvait pas débarasser sa conception de la science d'une servitude vestimentaire. Pour lui, visiblement l'habit fait le moine" , l'écrivain parlait aussi de la fuite des constantinois la nuit de la prise de constantine le 13 octobre 1837 car touché dans sa chair ; voici ce qu'il écrivait, tu vas voir c'est émouvant:
"....Pendant que les français entraient par la brèche, les jeunes constantinoises et leurs familles quittèrent leur ville par le ravin car il n'y avait pas d'autres issues, en utilisant des cordes qui cédaient parfois , précipitant les vièrges dans l'abîme. Mon aieule el hadja Baya ,a vécu cette tragédie, son père et sa mère, la poussant devant eux à travers les rues de la ville en désarroi, la conduisirent au bord du précipice, comme Abraham avait conduit ,jadis, son fils Ismael pour le sacrifice propitiatoire sur l'autel de dieu. Mon aieule a échappé cependant à un sort terrible, la corde le long de laquelle elle s'était glissée n'avait pas cédé.."
Il a aussi parlé des styles des maisons constantinoises, du mobilier d'antan, de son réveil de nationaliste etc, j'ai adoré [/b]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Douar.net Index du Forum -> Thèmes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com Conception site web Algerie Auto entrepreneur Bureau Architecture Algerie